Catégories
Informer & Entreprendre

Entretien avec Ragnar Horn of Taconic AS> CEOWORLD magazine

Ragnar Horn est le président de la société d'investissement norvégienne Taconic AS. Né et élevé en Norvège, Horn a fréquenté l'université aux États-Unis, obtenant d'abord son baccalauréat au Williams College, puis à la Harvard Business School pour terminer son MBA. Après quelques années en tant que banquier d'investissement à New York, il est retourné à Oslo pour diriger l'entreprise familiale, une société d'investissement en Norvège qui investit dans des projets immobiliers, maritimes et offshore, ainsi que dans les télécommunications, les médias, les fonds spéculatifs. et les sociétés de capital-investissement. En tant que président, Horn est responsable de la stratégie commerciale de l'entreprise en ce qui concerne les décisions d'investissement, et finalise également les transactions impliquant des fusions, des acquisitions, des transactions sur actions et de la dette publique.

En plus de son poste chez Taconic AS, Horn est profondément impliqué dans le travail philanthropique et a présidé le conseil d'administration de plusieurs organisations à but non lucratif.

Quels traits ont le plus aidé votre carrière?

Je dirais que mon esprit de compétition a été l'un des principaux facteurs de ma motivation. J'ai toujours eu un caractère compétitif et depuis que je suis jeune, j'ai participé à des courses de ski de fond. J'étais skieur de division I au collège et, plus récemment, j'ai participé à trois courses de cross-country cette année. Je pense que ce sont des gens compétitifs qui font vraiment une différence dans le monde. La plupart des gens ne comprennent pas la quantité de dynamisme nécessaire pour être un leader, et dans la société actuelle, la compétitivité peut parfois avoir une connotation négative. Cela peut être associé à la cupidité, l’envie ou le narcissisme, mais il est important de se rappeler que se sentir compétitif est sain et naturel. Cela vous pousse à travailler plus dur, à en savoir plus et à devenir plus efficace. Contrairement à l'idée que la compétition crée un environnement de travail inhospitalier, je pense qu'être vraiment compétitif signifie savoir quand coopérer et bien travailler avec les autres est le meilleur moyen de gagner. Avoir un caractère compétitif évite la complaisance ou la fixation sur les réalisations passées. Si nous sommes compétitifs, nous pouvons reconnaître et être satisfaits de ce que nous avons accompli, mais rester motivés pour toujours nous améliorer. Si nous échouons dans quelque chose, nous pouvons l'utiliser comme motivation pour continuer.

En tant que chef d'entreprise, quels conseils donneriez-vous sur le leadership?

Soyez à l'écoute et gardez l'esprit ouvert. Les affaires imitent la vie, en ce sens que cela ressemble à une série de négociations. Lors de la négociation, vous essayez de comprendre les intérêts de toutes les parties prenantes et recherchez une solution qui se traduit par des gains partagés. Lorsque j'interagis avec qui que ce soit, j'essaie de supprimer toutes les distractions à ma disposition, comme mon téléphone ou mon ordinateur, afin de pouvoir vraiment me concentrer sur elles. Je crois que les dirigeants qui apprennent à être de bons auditeurs sont mieux équipés pour garder le pouls de leurs entreprises.

De même, penser que la vie peut facilement rentrer dans des catégories comme le bien contre le mal ou le bien contre le mal, la simplifie à l'excès et conduit à une réflexion étroite. Il peut être facile de tirer des conclusions sur les gens, en essayant de classer en fonction de la façon dont vous percevez leur comportement, mais en gardant un esprit ouvert, vous gagnez le respect et la confiance de ceux qui travaillent en dessous de vous. Garder l'esprit ouvert contribue également à une réflexion plus innovante, car en vous laissant ouvert à d'autres opinions, vous vous ouvrez à une multitude de possibilités en termes de développement personnel et de croissance.

À quel échec du monde des affaires espérez-vous remédier?

Maintes et maintes fois, je vois de grands dirigeants et PDG faire des erreurs en devenant la proie d'un biais cognitif ou d'une erreur de pensée qui affecte la décision que nous avons prise. Agir de manière subjective lors de la prise de décisions plutôt que d'adopter un point de vue objectif peut entraîner des erreurs fatales non seulement dans nos entreprises, mais aussi dans nos vies. J'ai récemment lu «Into Thin Air» de Jon Krakauer, au sujet de l'expédition malheureuse du mont Everest en 1996 qui a fait huit morts. Le livre lui-même est un récit fascinant et tragique de la catastrophe, mais j'ai été frappé par la façon dont les dirigeants du trek ont ​​montré des biais cognitifs dans leur prise de décision que nous voyons souvent comme des affaires. D'une part, ils ont priorisé les coûts irrécupérables, en continuant de dépasser le seuil de sécurité habituel en raison de l'argent et du temps investis. Ils étaient biaisés vers des informations récentes, plutôt que précises, lorsqu'ils ont supposé que, comme la météo des dernières saisons d'escalade avait été bonne, cela continuerait de le faire pour leur voyage, les amenant à rester coincés dans un blizzard. Ils ont également succombé à une confiance excessive dans leurs compétences et leurs capacités en tant que grimpeurs, estimant que, comme ils n'avaient pas échoué dans la montée de la montagne auparavant, il était peu probable que cela présente un défi. Tous ces préjugés sont un piège courant du leadership d'entreprise moderne et peuvent également s'avérer essentiels pour les dirigeants si vous n'êtes pas vigilant pour les éviter. Les dirigeants qui apprennent à devenir plus conscients de ces préjugés naturels est quelque chose qui, selon moi, améliorerait la qualité du leadership dans le monde aujourd'hui.

Suivez Ragnar Horn sur Twitter et Moyen.


As-tu lu?
Meilleures sociétés mondiales de gestion de patrimoine et de conseil.
Meilleurs sites Web pour les PDG et les cadres supérieurs
Meilleures entreprises de recherche de cadres.
Les femmes les plus puissantes du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *