Catégories
Informer & Entreprendre

La valeur d'un travail significatif

Le sens est différent du but. Le but est partagé; le sens est personnel. Les employés peuvent partager le même objectif mais ressentir différemment leurs rôles. Par exemple, l’objectif d’un hôpital peut être défini comme suit: «Fournir des soins de compassion à notre communauté». Une infirmière de la salle d'urgence pourrait trouver son sens le plus profond en prenant des décisions rapides dans des situations extrêmement stressantes. Un défenseur des patients pourrait trouver sa plus grande signification en aidant une famille à payer les soins. La grande fierté d’un recruteur pourrait être de trouver des employés axés sur la communauté.

Les employés veulent croire que leur travail a du sens, et cela est particulièrement vrai pour la prochaine génération d'employés. Les employés de la génération Y et de la génération Z affirment qu'un travail significatif est important pour leur choix d'emploi et d'employeur. La confiance est un facteur dans ce choix, cependant, car si les employés soupçonnent les valeurs déclarées d’une entreprise sont intéressées ou inauthentiques, la motivation diminue et peut même baisser. En d’autres termes, vous ne pouvez pas truquer le sens – les gens le ressentent ou non.

Selon nos recherches, l’indice d’expérience des employés de Workhuman a révélé qu’un travail significatif est le principal facteur qui contribue à une expérience positive des employés. Lorsque nous évaluons lequel des six facteurs sur le lieu de travail fait une expérience positive, nous constatons que les trois principaux facteurs représentent plus de la moitié de la différence entre une expérience positive ou négative.

https://chiefexecutive.net/ "width =" 567 "height =" 472 "srcset =" http://www.fce-dz.org/wp-content/uploads/2020/12/La-valeur-d39un-travail-significatif.png 567w, https: / /chiefexecutive.net/wp-content/uploads/2020/12/Figure-5.1-300x250.png 300w, https://chiefexecutive.net/wp-content/uploads/2020/12/Figure-5.1-200x166.png 200w , https://chiefexecutive.net/wp-content/uploads/2020/12/Figure-5.1-505x420.png 505w "tailles =" (max-width: 567px) 100vw, 567px "/> Construire sur une base de travail (qui contribue pour 27% à l'expérience des employés), nous avons constaté qu'une expérience employé plus positive peut être inspirée en combinant et en intégrant les cinq autres pratiques humaines sur le lieu de travail présentées dans la figure 5.1 ci-dessus. autonomisation et voix (contribue pour 17% à l'expérience des employés), favorisant une culture de reconnaissance, de rétroaction et de croissance (contribue à 16% à l'expérience des employés), soutenant les relations entre collègues (contribue à 16% expérience des employés) et renforcer la confiance organisationnelle (contribue à hauteur de 15% à l'expérience des employés). Le dernier moteur d'un lieu de travail plus humain est l'équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée et les possibilités de se ressourcer et de se déconnecter, ce qui contribue à 9% à l'expérience des employés.</p>
<p>Lorsqu'on lui a demandé dans une enquête Workhuman 2017, «Qu'est-ce qui vous pousse à rester dans votre entreprise?» la réponse la plus élevée pour 32% des répondants était: «Mon travail – je trouve le travail significatif.» Parmi ceux qui avaient été reconnus au cours des six derniers mois, 93% étaient d'accord avec l'énoncé suivant: «Le travail que nous faisons dans mon organisation a un sens et un but pour moi.»</p>
<p>Le changement de culture n'est ni universel ni complet, mais la tendance est claire, et l'ajout de la finalité en tant qu'attribut de marque n'est nulle part plus ressenti que dans l'emploi. Encore une fois, la génération Y et la génération Z veulent que les entreprises répondent aux besoins de la société. Ces employés sont globaux dans leur perspective, et ils se tournent vers les employeurs pour être de bons citoyens du monde, ce qui signifie trouver un équilibre entre le profit et la protection de la planète; embrasser la diversité, l'inclusion et la mobilité sociale; promouvoir l'apprentissage dans le cadre du travail quotidien; ouvrir la voie à la protection de la vie privée et à la prévention des menaces numériques; et agir de manière éthique dans leurs pratiques commerciales. Les entreprises qui tiennent ces promesses attirent et retiennent les meilleurs et les plus brillants talents. Selon le cabinet de conseil Mercer, les employés prospères sont trois fois plus susceptibles de travailler pour une entreprise avec un sens aigu des objectifs. Les responsables des ressources humaines comprennent le message: les préoccupations liées à la responsabilité des entreprises face aux problèmes de société ont doublé entre 2018 et 2019. Alors qu'ils cherchent à améliorer l'expérience des employés, les dirigeants doivent comprendre que le sens est un élément essentiel. Comme le soulignent les chercheurs de Deloitte dans leur rapport complet sur les tendances RH de 2019, «Nous voyons une opportunité pour les employeurs d'actualiser et d'élargir le concept de« l'expérience employé »pour aborder« l'expérience humaine »au travail, en s'appuyant sur reliez le travail à l'impact qu'il a non seulement sur l'organisation, mais sur la société dans son ensemble. »</p>
<p>Les gens cherchent à appartenir. Quand on considère le rôle de la relation et de la communauté dans l'entreprise humaine, dit Shawn Achor, auteur de <em>L'avantage du bonheur</em>, vous comprenez que le travail peut contribuer au bonheur de base. Achor a observé à Workhuman Live que le slogan original de Star Wars était «Que la force des autres soit avec vous» (je souligne). Il a souligné l'importance de remettre la force des autres dans la formule de trouver le bonheur et une vie significative. À mesure que les gens deviennent plus positifs, de plus en plus de connexions sont établies. «Si nous essayons d’atteindre le bonheur et le succès par nous-mêmes, nous ne pouvons pas y arriver», a-t-il déclaré. «Nous pouvons aller plus loin ensemble et profiter de l'expérience.»</p>
<p>S'il est vrai que les employés mécontents quittent souvent parce qu'ils souffrent d'une relation difficile avec leur gestionnaire, l'inverse est également bien documenté (par exemple, les personnes ayant des relations solides avec les gestionnaires restent plus longtemps et sont plus productives et plus engagées). Les bons gestionnaires comprennent la motivation intrinsèque et leur approche individualisée de l'établissement de relations se traduit par une productivité plus élevée.</p>
<p>Les bons gestionnaires se souviennent également que chaque employé est un individu dans tous les sens dont j'ai parlé. Les gens font l'expérience de leur propre histoire, cherchent leur propre sens, déterminent leur propre but et établissent des relations en fonction de toutes leurs expériences de vie, de leurs tempéraments, de leurs désirs, de leurs étapes de vie et de leurs croyances. Les bons gestionnaires dans l'entreprise humaine permettent à chacun d'agir sur cette vérité fondamentale, car c'est le moyen le plus puissant de créer l'engagement et l'appartenance, qui stimulent les objectifs de l'entreprise tels que la croissance, la rentabilité et la longévité.</p>
<p><em>Extrait de </em><em>RENDRE LE TRAVAIL HUMAIN: Comment les entreprises centrées sur l'humain changent l'avenir du travail et du monde</em><em>  (McGraw-Hill Education, 2020).</em></p>
</p></div>

		</div><!-- .entry-content -->

	</div><!-- .post-inner -->

	<div class=

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *