Catégories
Informer & Entreprendre

Les bons partenariats de marque peuvent faire la bonne chose en temps de crise

https://chiefexecutive.net/ "width =" 696 "height =" 443 "srcset =" http://www.fce-dz.org/wp-content/uploads/2020/06/Les-bons-partenariats-de-marque-peuvent-faire-la-bonne-chose.jpg 1024w, https: / /chiefexecutive.net/wp-content/uploads/2020/06/AdobeStock_114471485-300x191.jpg 300w, https://chiefexecutive.net/wp-content/uploads/2020/06/AdobeStock_114471485-200x127.jpg 200w, https: / /chiefexecutive.net/wp-content/uploads/2020/06/AdobeStock_114471485-768x489.jpg 768w, https://chiefexecutive.net/wp-content/uploads/2020/06/AdobeStock_114471485-696x443.jpg 696w, https: / /chiefexecutive.net/wp-content/uploads/2020/06/AdobeStock_114471485-660x420.jpg 660w, https://chiefexecutive.net/wp-content/uploads/2020/06/AdobeStock_114471485-600x382.jpg 600w, https: / /chiefexecutive.net/wp-content/uploads/2020/06/AdobeStock_114471485.jpg 1068w "tailles =" (largeur max: 696px) 100vw, 696px "/> Le récent discours d'ouverture du PDG d'Apple, Tim Cook, lors de sa conférence annuelle des développeurs mondiaux, a été remarquable pour des raisons au-delà de l'anticipation habituelle des gros produits annonces. Pour commencer, pour la première fois - et pour une raison évidente - c'était un événement virtuel en ligne uniquement, le rendant accessible à tous ceux qui voulaient participer.</p>
<p>Peut-être plus important encore, avant de passer à l'actualité des produits, la conférence s'est ouverte avec Cook abordant directement les doubles crises affectant notre communauté mondiale: la pandémie mondiale de coronavirus et le mouvement Black Lives Matter. "Notre mission a toujours été de rendre le monde meilleur", a-t-il déclaré. "Et nous nous engageons à être une force de changement." Il a remercié les professionnels de la santé du monde entier pour leurs efforts et a exprimé la solidarité d’Apple avec le mouvement Black Lives Matter. "Ce pays a été fondé sur les principes de liberté et d'égalité pour tous", a-t-il déclaré à son auditoire. "Pour trop de gens, et depuis trop longtemps, nous n'avons pas été à la hauteur de ces idées. Cela signifie agir. »</p>
<p>Dans le cas d'Apple, l'action – faire la bonne chose à ce moment de l'histoire – est un engagement de 100 millions de dollars dans une nouvelle initiative d'égalité raciale et de justice qui remettra en question «les obstacles systémiques qui limitent les opportunités pour les communautés de couleur dans les domaines critiques de l'éducation, de l'économie l'égalité et la justice pénale. " En d'autres termes, Apple s'est engagé à consacrer d'importantes ressources à la diversification de ses effectifs. Non seulement cela donne l'exemple à d'autres organisations, mais cela montre clairement le rôle de leadership croissant que les entreprises jouent pour s'attaquer aux problèmes sociaux, culturels et de santé au-delà des initiatives de marketing philanthropique à court terme. Ces actions majeures et durables sont toutes destinées à faire ce qu'il faut.</p>
<p>Pourquoi maintenant? Alors que nous traversons cette période de bouleversements sociaux, politiques et économiques dramatiques, les consommateurs sont obligés de regarder au-delà des institutions traditionnelles pour les aider à comprendre cet environnement déroutant. À ce titre, ils se tournent vers des marques et des organisations qui renforcent leurs valeurs et qui agissent pour soutenir ces valeurs. Alors qu'Apple est assez grand pour agir seul en raison de son écosystème étendu, d'autres entreprises atteignent l'échelle requise pour avoir un impact significatif sur les défis mondiaux en s'associant avec des organisations à but non lucratif pertinentes. Les marques sans l'échelle et la portée d'une pomme ont une occasion unique de développer des partenariats significatifs avec le secteur à but non lucratif. Idéalement, les acteurs de différents secteurs peuvent se rassembler pour conduire un véritable changement, travaillant au service d'un objectif commun qu'ils ne peuvent atteindre qu'ensemble. Le développement de partenariats mutuellement bénéfiques et durables nécessite cependant un examen attentif de l'objectif et de la nature du partenariat.</p>
<p>Que les marques soient invitées à prendre des mesures concrètes, pas seulement à faire un don ou à entreprendre un effort de relations publiques, est essentielle au succès. En tant que tels, ils doivent suivre ces quatre principes clés:</p>
<p><strong>1. Passez à l'action</strong>: Sortir une publicité dans <em>Le New York Times</em> annoncer un partenariat ne suffit plus. Les consommateurs et les employés veulent des efforts significatifs de la part d'une marque pour résoudre un problème au-delà de la simple publicité.</p>
<p><strong>2. Créer un avantage mutuel</strong>: La marque doit développer une relation avec l'association à but non lucratif qui soit collaborative et axée sur la mission, et non transactionnelle. Les parties prenantes souhaitent voir se mettre en place un véritable partenariat où le but non lucratif est un bénéficiaire égal. Idéalement, les valeurs des deux organisations s'alignent si étroitement que l'avantage mutuel est naturel.</p>
<p><strong>3. Encourager la participation</strong>: Dès le début, le partenariat doit impliquer plus que les PDG. À une époque où les employés sont responsabilisés, la marque devrait exploiter cette énergie institutionnelle pour fournir des avantages accrus aux organisations à but non lucratif, ainsi que pour faire des employés des ambassadeurs de l'initiative et des valeurs de la marque.</p>
<p><strong>4. Planifiez l'avenir maintenant</strong>: Les marques doivent conclure un partenariat dans l'espoir qu'elles travailleront avec les organisations à but non lucratif pendant une période prolongée. Trop de marques ont conclu des accords à court terme qui n'apportent pas d'avantages précieux qu'une longue relation offrira.</p>
<p>Un excellent exemple de marque qui a pris des mesures et développé un tel partenariat est la relation de longue date entre Johnson & Johnson et Save the Children Fund, une ONG centenaire qui opère dans plus de 120 pays et vise à aider les enfants à mener une vie plus saine, des vies plus heureuses. Les deux organisations travaillent ensemble depuis plus de 20 ans. Cela s'explique en grande partie par le fait que Johnson & Johnson a fait très attention à trouver un organisme sans but lucratif respecté qui partageait la même mission, la même vision et les mêmes valeurs que l'entreprise. Leur vision commune est «un monde où aucun enfant ne meurt de causes évitables et chaque enfant a la possibilité de réaliser son plein potentiel». Cela a été affiné en 2014 par Johnson & Johnson pour «améliorer la survie et le développement sain des enfants de moins de 5 ans, en particulier des nouveau-nés». Un facteur clé dans la réussite de ce partenariat est qu'au-delà du soutien financier, Johnson & Johnson a offert un leadership en matière de plaidoyer, des dons en nature, un marketing de cause et l'engagement des employés. Les deux entités ont réussi à tirer parti de l'expertise, de la portée et de l'influence de l'autre pour obtenir des avantages mutuels dont l'amélioration de la réputation fait partie. Encore une fois, les deux sont entrés dans le partenariat avec une vision à long terme, après une recherche minutieuse et un engagement global des deux organisations.</p>
<p>Bien que les crises récentes aient accéléré l'importance des partenariats privés à but non lucratif, ces types de relations sont également le résultat de plusieurs tendances à plus long terme. La Business Roundtable, par exemple, a récemment préconisé un changement dans les priorités de l’entreprise: servir <em>les parties prenantes</em> (comme leurs communautés et leurs employés) plutôt que simplement les actionnaires d’une marque. Dans cet esprit, les partenariats public-privé permettent de signaler la valeur à des publics importants. De même, la montée en puissance de l'employé et du consommateur soucieux de la société a élargi les attentes concernant les valeurs et le comportement des marques. La technologie a également augmenté la transparence de la marque, il est donc important pour une marque de sélectionner soigneusement ses partenaires. Enfin, comme indiqué ci-dessus, le déclin de la confiance dans le gouvernement a conduit les gens à se tourner de plus en plus vers les marques pour améliorer la société, en défendant les valeurs communautaires et en prenant des mesures en plus de fournir des produits et des services.</p>
<p>Le succès de la marque a toujours été basé sur la capacité de comprendre et de répondre aux besoins critiques des consommateurs de manière pertinente. Le fait que les marques doivent désormais ajouter un plaidoyer pour le changement sociétal à leur stable de produits et services pertinents fait partie de notre nouvelle réalité. Pouvoir assumer cela en solo, comme le fait Apple, est un privilège. Cependant, la création d'un partenariat mutuellement bénéfique a une valeur égale et essentielle. Les bons partenariats de marque peuvent certainement faire la bonne chose dans cette ère de crises sans précédent. Plus que de fabriquer un bon produit, toutes les marques devraient aujourd'hui contribuer véritablement au bien commun.</p>
</p></div>

		</div><!-- .entry-content -->

	</div><!-- .post-inner -->

	<div class=

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *